Une soirée avec Jonsi

Posted: May 5, 2010 in Musique, Shows
Tags: , , ,

Depuis plus de 15 ans, j’ai conserve les billets de tous les spectacles auxquels j’ai assisté. Je sais, ça peut paraître un peu bizarre (et peut-être que je le suis), mais je n’arrivais jamais à me convaincre de les jeter. Après tout, c’est tout ce qui me restait (physiquement parlant) d’un bon moment que je venais de vivre. Je me suis toujours dis qu’un jour je les mettrais dans un livre, avec mes commentaires sur le spectacle. Après 15 ans, je dois bien me rendre à l’évidence que si je ne l’ai jamais fais, je ne le ferai probablement jamais.

Hier soir, nous étions assis au Metropolis mon épouse et moi, attendant avec impatience le début du spectacle et nous discutions. C’est là que l’idée m’est venue. Et si au lieu de confiner ça dans un livre je faisais mon propre blog? Ça y est. L’idée est lancée. Maintenant je dois le faire. Alors, le voilà, mon tout premier blog. J’espère que vous allez l’apprécier.

Nous sommes dimanche, le 2 mai, et il est environs 20h00 lorsque les lumières s’éteignent. Je ne connaissais absolument rien de ce groupe appelé Death Vessel qui faisait la première partie. En fait, je devrais plutôt dire de ce gars connu sous le nom de Death Vessel. Un homme grand et mince, à la longue chevelure foncée marche sur la scène. Il est seul. Il saisi sa guitare acoustique et commence à chanter. Si javais eu les yeux fermés à ce moment-là, j’aurais été persuadé qu’il s’agissait d’une femme. Quelle fût donc ma surprise lorsque, après la première pièce, il s’adressa à la foule avec une voix tout de même assez grave. Ce n’est pas seulement qu’il chantait d’une voix aigue, mais le ton de sa voix avec un petit quelque chose de très féminin. Il a joué pendant environ 30 minutes et a quitté la scène. Je ne suis pas trop certain de ce que j’ai pensé de sa performance. Peut-être l’effet de surprise. Peut-être que je ne m’attendais pas du tout à ça. Tout ce que je sais c’est que ce n’était pas mauvais. Ce n’est pas un genre de musique qui m’accroche particulièrement, mais je n’ai pas détesté. Il faudrait bien que j’en réécoute pour me faire une meilleure idée. Mais la foule semble l’avoir apprécié car elle lui a réservé des applaudissements chaleureux à la fin de sa performance.

Pendant les 30 minutes suivantes, on pouvait sentir la fébrilité dans la salle. Tout le monde était impatient de voir Jonsi finalement apparaitre sur scène. Vers 21h00, mon épouse s’avance vers moi et me dit : «dans 5 secondes ça va commencer». J’ai à peine eu le temps de lui demander comment elle faisait pour deviner ça que les lumières s’éteignent. La foule s’excite. La scène était très belle. On y retrouvait de grandes boîtes avec les parois en verre. C’était par contre très encombré, étant donné tous les instruments présents : la batterie, deux orgues et un gros xylophone, pour ne nommer que ceux-là. Personnellement, je ne savais pas trop à quoi m’attendre. Je n’ai jamais vu Sigur Ros en concert, et encore moins Jonsi. La quatrième chanson, Kolnidur, a litterallement donné le ton à cette soirée. C’était tellement beau que les mots me manquent pour le décrire. La musique était à une intensité indescriptible, pendant que les projections nous en mettaient plein la vue.

Jusqu’à la fin du spectacle, avec la pièce Grow Till Tall, l’intensité et l’émerveillement étaient au rendez-vous. Autant je peux apprécier l’album de Jonsi, autant je peux maintenant affirmer qu’il ne rend pas justice à Jonsi et à son art. Sur l’album, les pièces plus rythmées comme Boy Lilikoi, Go Do ou Animal Arithmetic sont  celles que je préfère. Par contre, en spectacle, ce sont les pièces plus douces qui m’ont réellement transporté. À mon humble avis, les moments forts du spectacle ont été Kolnidur et Grow Till Tall, la finale, avec son orage et son mur de son plus grand que nature. J’en redemandais. Je n’aurais vraiment pas pu demander mieux.

Jonsi a également su s’entourer. 4 musiciens partageaient la scène avec lui. Bien qu’ils étaient tous excellent, le drummer m’a particulièrement impressionné. En fait, je dis drummer mais il était bien plus que ça. On l’a entre autre vu jouer de l’orgue et du xylophone. J’apprécie toujours voir dans un concert rock des instruments de musique non-traditionnels ou encore des instruments qui sont joués de façcon non-traditionnelle. Alors, nul besoin de vous dire que j’ai adoré voir du xylophone joué avec des archets. Wow!

En terminant, je dirais que Jonsi est un de ceux qui ne se contente pas de seulement nous donner un bon spectacle. Il nous transporte littéralement dans son univers. Je n’étais plus assis au Métropolis. Pour une heure et demie, j’ai visité le monde de Jonsi. Et j’ai adoré. Merci Jonsi.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s